NCM remporte un prestigieux prix d'innovation numérique - New Canadian Media
George Abraham lors de la remise de prix FJC 2022
George Abraham, fondateur et éditeur de NCM, lors de son discours d'acceptation après avoir reçu le trophée du prix FJC-Meta Journalism Project d’innovation en information numérique , au Musée des beaux-arts de l'Ontario mardi soir. Photo : FJC

NCM remporte un prestigieux prix d’innovation numérique

Dans son discours de remerciement, l'éditeur-fondateur appelle le secteur de la presse à favoriser la diversité des voix.

New Canadian Media a remporté le prestigieux prix d’innovation en information numérique de la Fondation pour le journalisme canadien en reconnaissance de son  « impact manifeste sur l’avancement du journalisme numérique de qualité ».

Le Prix conjoint FJC-Meta Journalism Project d’innovation en information numérique est accompagné d’un trophée et d’un prix en espèces de 10 000 dollars.

« J’étais très impressionné par la profondeur et l’ampleur de l’innovation, tant du côté éditorial que du côté commercial du journalisme. Il est clair que l’avenir de l’innovation journalistique au Canada est très prometteur », a déclaré un membre du jury au sujet des candidatures au prix. 

NCM était en compétition avec la CBC pour leur amalgame interactif de reportages intitulé « Black on the Prairies », et Taproot Edmonton pour leur couverture novatrice des élections municipales de 2021 à Edmonton. Les candidatures peuvent inclure de nouveaux types d’audience, de nouvelles techniques de rédaction, la narration basée sur les données, les produits numériques, l’engagement communautaire ou les partenariats 

NCM a reçu le prix pour son modèle d’adhésion collective. Les journalistes immigrants, ou d’autres journalistes qui s’intéressent de près aux enjeux liés à l’immigration, peuvent adhérer au Collectif en tant que membre de NCM ou en tant que membre conjoint avec l’ACJ. Grâce à une alliance avec l’Association Canadienne des Journalistes et une affiliation au Conseil national des médias au Canada, le collectif permet aux journalistes d’être les premiers à écrire des articles pour NCM et de se connecter et collaborer avec d’autres journalistes. Cette alliance a entraîné une augmentation de 33 % de l’audience du bulletin d’information de NCM et une capacité accrue de publier cinq articles par semaine : une qualification clé pour les nominations aux National Newspaper Awards.

« Je pense pouvoir dire en toute confiance que personne dans l’histoire du journalisme canadien n’a créé autant avec si peu » a déclaré George Abraham, éditeur de NCM, dans son discours de remerciement lors du gala de la Fondation pour le journalisme canadien qui s’est tenu au Musée des beaux-arts de l’Ontario à Toronto mardi soir. La célèbre auteure canadienne Margaret Atwood et le renommé écologiste David Suzuki étaient parmi les présents.

Il a évoqué les années de lutte et le dur labeur que représente la gestion du modèle éditorial unique de NCM

Le président national de l’ACJ, Brent Jolly, a fait écho à ce sentiment. « C’est un grand plaisir de voir le travail acharné et le dévouement de NCM reconnus cette semaine. Depuis plusieurs années, l’ACJ collabore avec NCM pour offrir à ses journalistes une formation professionnelle de haut niveau. Dans ce qui est une période très importante pour notre industrie, notre travail ensemble a renforcé l’idée que les journalistes, peu importe où ils sont nés, ont un rôle important à jouer pour faire des reportages qui élargissent les perspectives de la société et provoquent des changements ».

Le modèle du collectif

« La victoire de NCM célèbre non seulement la force d’une salle de presse diversifiée et inclusive, mais souligne également l’éclat que les nouveaux immigrants qualifiés apportent au Canada », a déclaré Joyeeta Ray, la coordonnatrice et planificatrice des communications du collectif NCM. « Je n’ai jamais été aussi honorée de représenter notre collectif en tant que coordonnatrice, ni aussi fière de notre journalisme novateur ».

Ma plus profonde gratitude à George Abraham pour avoir créé une organisation où chaque journaliste se sent le bienvenu et où toutes les voix de toutes les communautés sont entendues. Merci FJC-MJP ».

Parmi les autres lauréats de la soirée figurent l’équipe des journalistes du climat du Globe and Mail et le photojournaliste Alex Lupal. 

C’était une grande soirée pour les petites entreprises médiatiques diversifiées. IndigiNews, une organisation composée de journalistes autochtones et non autochtones qui racontent les histoires de la Colombie-Britannique, a remporté le prix CFJ Jackman pour l’excellence en journalisme, catégorie petits médias. 

Ces victoires montrent que des voix diverses sont nécessaires dans les salles de presse canadiennes, a déclaré M. Abraham.

« Nous devons envisager différentes façons de raconter des histoires et nous devons être ouverts à d’autres perspectives», a dit M. Abraham. S’adressant aux éditeurs, rédacteurs, reporters et photographes réunis, il a déclaré : « Je vous invite à nous contacter si nous pouvons contribuer à ce que le journalisme canadien représente tout le Canada ». 

Please share our stories!

About the author

Rachel Morgan

Rachel (elle/elle) est  journaliste, géographe et future auteure. Ayant grandi dans une petite ville, elle a développé une curiosité pour ce qu'il y avait d'autre dans le monde. La diversité des peuples et de leurs identités ont par la suite inspiré Mme Morgan lors de ses voyages internationaux. Rachel a fait des stages dans divers médias, dont The Week Junior, le Windsor Star et le Canadian Geographic. Elle a également été assistante de recherche pour la conférence internationale Journalism in the Time of Crisis, dirigée par l'université Carleton. Mme Morgan est prête à écrire sur n'importe quel sujet, mais ses passions sont la santé, les soins de santé et l'environnement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.